Les autorités sanitaires et les réseaux de veille sanitaire des Centres antipoison et d’addictovigilance ont connaissance depuis plusieurs mois de cas d’agression par « piqûre ». Le signalement de ces cas est primordial dans ce contexte d’alerte sanitaire.

Depuis la fin d’année dernière, et en particulier sur les dernières semaines, les autorités sanitaires et les réseaux de veille sanitaire des centres antipoison et d’addictovigilance, ont eu connaissance de cas d’agression par « piqûre » survenus en contexte festif ou parfois autre, dans l’ensemble de la France.

La région lyonnaise n’est malheureusement pas épargnée.

Dans le cadre de cette alerte sanitaire, le Centre opérationnel de régulation et de réponse aux urgences sanitaires et sociales (CORRUSS) du ministère chargé de la santé est mobilisé et a diffusé des recommandations :

  • Orientation des victimes potentielles vers un service d’urgence
  • Signalement de ces cas au centre antipoison (ou au centre d’addictovigilance) de Lyon

Lors de l’examen médical, il pourra être proposé :

  • une prise en charge du risque infectieux d’un AES (accident d’exposition au sang) : introduction d’un traitement post-exposition au VIH et suivi sérologique.
  • un bilan toxicologique à la recherche d’une éventuelle administration de substances psychoactives (sang et urines ; prélèvements conservatoires en cas de dépôt de plainte).
  • une orientation vers le dépôt de plainte selon les circonstances et la symptomatologie (contexte d’agression/délit relevant d’une soumission chimique). 

La remontée de ces informations et leur analyse sont essentielles à l’éclaircissement de cette situation préoccupante et à l’identification des risques pour les victimes potentielles.

Pour signaler ces cas d’exposition dans le contexte de cette alerte sanitaire, vous pouvez contacter le centre antipoison de Lyon 24h/24, 7J/7 au 04 72 11 69 11.

Votre signalement peut également être transmis par mail aux 2 adresses suivantes : CENTRE.ANTIPOISON@chu-lyon.fr et ceip.addictovigilance@chu-lyon.fr

Agression par piqûre : recommandations et signalement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.